1. Accueil
  2. > Web 3
  3. > Cryptomonnaie
  4. >
    La débâcle de Terra Luna : les véritables instigateurs seraient enfin mis à découvert

La débâcle de Terra Luna : les véritables instigateurs seraient enfin mis à découvert

Pour ceux-ci, ce serait cette adresse qui aurait occasionné l’amputation de 150 millions de dollars d’UST sur la pool d’avoirs sur Curve Finance. Coindesk Corée et Uppsala ont exposé dans le rapport

✍️ Jules
🕓 Modifié le

En ce moment où les autorités des marchés boursiers et les experts en crypto continuent  de creuser plus profondément leurs recherches pour démasquer les responsables de l'affaiblissement de Terra Luna et de son stablecoin, un rapport vient de mettre en exergue des réponses concrètes sur la question. Qui est responsable de cet acte, qui a conduit à l'effondrement de cet univers de plus de 60 milliards $ US? 

Des soupçons et des accusations

Ils sont bien nombreux à pointer un doigt accusateur sur DoKwon d'avoir peut-être quelque chose à voir avec la chute de Terra mais jusque-là, les faits qui font l'objet de critique contre ce dernier ne le relient pas directement aux facteurs qui ont occasionnés ce scandale. Qu'il s'agisse du trafic des votes, du retrait de millions d'UST avant le crash, ou encore de sa volonté de créer un Tinder en crypto, ces chiffres ne prouvent pas nettement la vérité de sa complicité directe dans l'incident.  

Après un mois d'enquête, un rapport réalisé par la branche coréenne de Coindesk et  la société de sécurité blockchain, Uppsala, vient  de publier une réponse connexe sur qui est responsable de l'échec de Terra. Le dénouement est fait par ces deux entités : le Wallet à l'origine de l'attaque qui va provoquer la première dépendance de l'UST puis secouer tout l'écosystème, serait en provenance d'une adresse associée à TerraForm Labs, la maison mère de Terra Luna.

Avant de s'engager dans les détails du rapport, nous voulons vous rappeler la vérité qui a causé la chute de Terra.

Il s'agit donc essentiellement d'une attaque contre le pool de liquidités de Curve Finance, entraînant un retrait de 150 millions de dollars de l'UST. Le crash a rendu le premier  stablecoin dépendant de 0,95 $. Après cela, la panique a envahi l'écosystème et une série d'autres achats ont suivi. Surtout depuis que le  marché baissier a pris le dessus sur le marché de la cryptographie.

@Twitter

Si Terra Form Labs avait tout simplement berné tout le monde ?

Le rapport n'est pas entré dans les détails sur qui était responsable de ce qui pourrait être considéré comme le plus gros échec de l'histoire de la cryptographie. Par conséquent, l'adresse derrière la première attaque contre UST devrait appartenir à TerraForm Labs. Baptisé, Wallet A ; l'adresse aurait été créée le 7 mai 2022 sur le réseau, lors de la première tentative d'attaque du stablecoin. 

@Twitter

Les enquêteurs ont fini par lier Wallet (A) de la blockchain Ethereum avec Wallet A (T) du réseau Luna dans une série de flux de transactions visant à déstabiliser les écosystèmes Terra et UST. Comme l'illustre le graphique ci-dessus, les enquêteurs ont également pu suivre les flux de transactions de l'adresse sur Curve Finance et Coinbase.

Pour ceux-ci, ce serait cette adresse qui aurait occasionné l'amputation de 150 millions de dollars d’UST sur la pool d'avoirs sur Curve Finance. Coindesk Corée et Uppsala ont exposé dans le rapport.

⨭ de Stories

Newsletter