1. Accueil
  2. > Web 3
  3. >
    Le Bitcoin déclaré indésirable  à Singapour, l’Etat  veut  « protéger » ses citoyens

Le Bitcoin déclaré indésirable  à Singapour, l’Etat  veut  « protéger » ses citoyens

C’est en effet cette semaine que le gouvernement de Singapour a confirmé son rôle de régulateur du système financier en régulant l’accès au Bitcoin.

✍️ Jules
🕓 Modifié le

La réglementation, l'ennemi juré du Bitcoin et des crypto-monnaies, continue de montrer ses griffes en ces temps difficiles a l'instar du régulateur de Singapour

La position intransigeante de l'agent régulateur de Singapour face au bitcoin et autres cryptos

En réalité, c'est l'effondrement de l'UST, un stablecoin de l'environnement Terra qui annonce le début d'un hiver crypto gelé qui ne fait que ; selon les modérateurs, soutenir le caractère indispensable d 'une réglementation stricte sur la monnaie électronique. C'est en effet cette semaine que le gouvernement de Singapour a confirmé son rôle de régulateur du système financier.

@Cryotoast

Oui au Bitcoin mais avec quelques exceptions

Le 4 juillet dernier, Tharman Shanmugaratnam, vice-Premier ministre et ministre chargé de la MAS (Monetary Authority of Singapore), a confirmé sa rigueur sur la question de l'utilisation des crypto-monnaies. Celui-ci envisage très sérieusement de durcir davantage la sécurité dans l'optique de protéger un public pas encore bien informé sur les avantages et les inconvénients de cette forme de monnaie. 

@ThePressFree

Le contenu de la nouvelle loi 

Érigée autour de cinq axes clés, cette réponse du parlement singapourien à pour but de renforcer la sécurité du public. Ainsi, les points 4 et 5 font  état de 2 nouvelles décisions prises :

Une régulation stricte sur l’accès au trading c'est-à-dire sur la mesure exacte sur la rentabilité des capitaux propres investis encore appelée effet de levier :

« La MAS a soigneusement étudié l’introduction de mesures supplémentaires de protection des consommateurs. Celles-ci pourraient inclure l’imposition de limites à la participation des particuliers (…) Ces questions font l’objet de discussions au sein de divers organismes internationaux de normalisation auxquels la MAS participe activement. »

La nécessité impérieuse de restreindre l'usage des crypto monnaies à un large public :

« La MAS réitère son avertissement : les cryptomonnaies sont très risquées et ne sont pas adaptées au grand public. Les gens peuvent perdre (...) s’ils empruntent pour acheter des crypto- monnaies. »

@Clubic

La rigueur de la nouvelle loi de Singapour contre la cryptomonnaie et le Bitcoin

Néanmoins, cet instrument  politique n'est pas nouveau, Il y en a eu un de très similaire il y a quelques années :

« Depuis 2017, la MAS n’a cessé d’avertir que les cryptomonnaies ne sont pas des investissements secures (…) Les événements récents ont démontré de manière claire les risques, les prix de plusieurs crypto-monnaies ayant chuté de manière drastique. »

Le contrôleur-régulateur confirme, encore une fois, la mise en œuvre d’une politique rigide au sujet des crypto-monnaies. La MAS se fait donc connaître alors comme un législateur financier rigoureux qui envisage affronter ces acteurs indélicats de l’univers cryptographique afin d'éviter d’autres effondrements catastrophiques, comme celles de l’univers Terra et de Three Arrows Capital (3AC).

@Gavroche Thaïlande

⨭ de Stories

Newsletter