Accueil > Elles > Mode

Olivier Rousteing questionne avec humour Jean-Paul Gaultier sur la tendance de sa nouvelle collection automne-hivers 2022-2023

Cette année, c'est le responsable de la création (directeur artistique) de Balmain, Olivier Rousteing, qui s'est offert à cet exercice avec humour en le questionnant...

Jules Silvère
🕓 Modifié le

C’est depuis 2020 que Jean Paul Gaultier invite chaque saison un dynamique et prolifique jeune créateur à créer pour lui une collection couture. 

Un lourd  héritage à pérenniser

Cette année, c’est le responsable de la création (directeur artistique) de Balmain, Olivier Rousteing, qui s’est offert à cet exercice avec humour en le questionnant du genre  « cher de l’homme à la marinière. »

Les célèbres seins pointus de Madonna, mais aussi les corsets féminins et les seins de femmes enceintes : le styliste Olivier Rousteing interroge avec humour le genre, dans sa nouvelle collection  pour Gaultier.

Ce fut spectaculaire, voir ces hommes en combinaisons moulantes, colorées ou à motifs marins, perchés sur de solides chaussures à grosses semelles dites compensées, qui ont gratifié le public d’un défilé à Paris ce mercredi soir 6 juillet, événement hors du commun pour une collection haute couture  quasi exclusivement féminine. « On ne pourrais avoir un défilé Jean Paul Gaultier sans avoir l’homme et la femme. […] Je ne pouvais pas faire un défilé cliché », a annoncé Olivier Rousteing, le jeune et prolifique directeur artistique de 36 ans de la maison Balmain.

Olivier Rousteing questionne avec humour Jean-Paul Gaultier sur la tendance de sa nouvelle collection automne-hivers 2022 -2023
@Madmoizelle

Le troisième bénéficiaire de la maison J.P Gaultier

J.P Gaultier, a pris sa retraite en janvier 2020 après 50 ans de métier. Depuis lors,  Il convie chaque saison un jeune styliste à réaliser pour lui une collection  couture  : Olivier Rousteing, aux 8 000 0000 de followers sur Instagram, se classe comme le troisième jeune créateur, après le Belge Glenn Martens de Y/Project – avant lui, le nippon Chitose Abe DeSacai à en être ainsi gratifié.

Bénéficiant de la présence de Kardashian et sa fille North au premier rang, à côté d’Anna Wintour, le défilé de ce mercredi 6 juillet a été l’un des défilés les plus « foulés » de la semaine parisienne de la haute couture, qui s’achève jeudi.

Le déroulement du spectacle, où a été déclamé à souhait le corset aux seins hyperboliques voire coniques de J.P Gaultier, a été animé par la célèbre chanson « Sans contrefaçon » de l’innommable Mylène Farmer. 

Le thème « armure » se décline aussi dans le choix des matériaux et des matières utilisés ; tel qu’a été le cas pour un bustier de verre fusionné ou encore des pièces métalliques. Des robes structurées à épaules dénudées donnent à Jean Paul Gaultier (qui s’est prêté au jeu en faisant les mannequin)  une allure Balmain. Buste moulé d’une femme enceinte portant un paréo en crêpe. Une autre, posée sur des vêtements féminins, évoque le genre masculin.

À propos de l'auteur, Jules Silvère

Passionné de livres depuis tout petit, mon intérêt pour les mots s’est vu grandir au fil des années. Bien qu’étant comptable de formation, je ne me suis jamais éloigné de l'univers littéraire. Des chiffres aux lettres, il n'y a que quelques touches de clavier. Alors quoi de plus sensationnel que de me retrouver dans la rédaction web ! Je m’y sens pleinement épanoui !