1. Accueil
  2. > Sports
  3. > Football
  4. >
    Eto’o fait le buzz : entre apparition en vespa dans les rues de paris et nouvelle plainte le président de la FECAFOOT ne cesse de faire parler

Eto’o fait le buzz : entre apparition en vespa dans les rues de paris et nouvelle plainte le président de la FECAFOOT ne cesse de faire parler

Samuel Eto’o est de nouveau au cœur des débats ! Récemment apparu dans les rues de Paris en vespa, le président de la fédération camerounaise de football fait de nouveau face à une nouvelle plainte.

✍️ Frank Anicet
🕓 Modifié le

La chaîne de télévision espagnole baptisée “Cuatro” a récemment révélé une information assez surprenante. Ce jeudi, le média a en effet indiqué que la fille du président de la Fecafoot (âgée de 22 ans), Samuel Eto’o aurait porté plainte contre ce dernier. Et pour cause ?

Un non paiement de sa pension alimentaire estimée à 72000 euros par l'ancien numéro 9 des lions indomptables. Cette même source a poursuivi disant que Samuel Eto'o Fils risquerait même la prison si cette histoire s’avère être vraie.

De son côté, malgré un emploi du temps très chargé, Samuel Eto’o a pris un peu de bon temps à Paris, où il est le propriétaire d'une résidence. Le président de la Fédération camerounaise de football a ainsi posté des photos et vidéos sur Instagram le montrant en vespa se baladant dans les rues de la capitale parisienne, à proximité de la Tour Eiffel. Des clichés assez normaux mais qui ont tout de même fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Après ce petit moment de détente, l’ancien international camerounais est retourné dans son pays où l’attendent d'autres dossiers chauds tels que le la préparation de la coupe du monde ou encore le litige avec le Coq Sportif .

Encore une galère pour Samuel Eto'o

@Instagram samueletoo

Samuel Eto’o et la Fédération camerounaise de football ne sont pas à leur premier scandale. Au cours de ces derniers mois, l'ancien pichichi du FC Barcelone a été condamné à 22 mois de prison pour fraude fiscale en Espagne ( ce dernier n'avait pas cherché à nier les faits et a reconnu avoir fraudé entre 2006 et 2009 ) et à dû payer une amende exorbitante de 3.8 millions d’euros.

Plus récemment, la Fecafoot s’est de nouveau attiré de gros ennuis en mettant un terme à son partenariat avec l’équipementier français (Le Coq Sportif), alors que le contrat entre les deux protagonistes expirait normalement en 2023.

⨭ de Stories

Newsletter