1. Accueil
  2. > Ciné-Séries
  3. > Cinema
  4. >
    Thor : Love and Thunder : Un film très ennuyeux

Thor : Love and Thunder : Un film très ennuyeux

Bon sang de bonsoir, quel gâchis ! Après avoir vu Thor : Love and Thunder, nous sommes véritablement restés sur notre faim, tellement c’était ennuyeux.

✍️ Yvan Guintang
🕓 Modifié le

Thor : Love and Thunder est un désordre esthétique et narratif du début à la fin. La plupart de ses moments d'investissement émotionnel sont troqués au profit de blagues pas drôles et parfois irritantes.

Il faut reconnaître que la scène d'ouverture est formidable. Elle introduit brillamment l'antagoniste principal du film, Gorr le boucher des dieux, interprété par Christian Bale. C'est un personnage dont la possession par le Necrosword corrompt l'esprit et qui jure de tuer tous les dieux. De plus, Gorr a une histoire tragique ultime qui alimente sa rage, et le public comprend tout à fait ce qu'il ressent à cet égard. En fait, son cœur est brisé et ne pourra jamais être recousu, car le Necrosword s'assure que ses actions ne seront jamais rachetées.

Une inconsistance remarquable des personnages clés

Chaque fois que Bale apparaît à l'écran, on ne sait jamais ce qu'il va faire ensuite, ni comment il va piéger les protagonistes du film à son propre avantage. Mais son temps de présence à l'écran est très limité et il n'apparaît que très peu tout au long de l'histoire principale. Du coup, la principale menace semble complètement en apesanteur et absente.

Au lieu de cela, Waititi préfère passer la plupart du temps à faire des blagues interminables avec Thor, qui lui retrouve Jane Foster, pour la première fois en huit ans. Après avoir été appelée par Mjolnir, Foster porte le manteau de Thor le Puissant et l'aide à traquer Gorr avec Valkyrie et Korg.

La série Mighty Thor de Jason Aaron est l'une des plus grandes séries de comics de Marvel. Dans le film, une once de la tentative d'élan émotionnel inspirée par les comics ne se concrétise jamais complètement. C'est la première fois que Thor revoit Jane. Du coup, on attendait quand même un moment significatif où ils se retrouvent tous les deux. Mais au lieu de ça, Waititi et la scénariste Jennifer Kaityn-Robinson battent un cheval mort sans fin. Triste fiction.

Même le moment le plus émouvant entre les deux est entièrement terni par la réaction de Portman. En effet, celle-ci fait une boutade à Hemsworth, immédiatement après avoir annoncé des nouvelles dévastatrices concernant son personnage.

Twitter

Love and Thunder et ses blagues là où il n'en faut pas

En raison de cette dépendance excessive aux blagues, Love and Thunder n'est jamais en mesure de développer correctement ses personnages, ni de nous faire tenir à quelqu'un (ou quelque chose). Nous devrions être dévastés pour Jane ou Gorr, mais Waititi tourne ces arcs tragiques en ridicule. Et malheureusement, elle rend l'action dépourvue de tout poids et de tout enjeu significatif.

Bien sûr, cela n'aurait pas été un problème si les blagues étaient drôles. Ragnarok était un festival de blagues. Cependant, l'aventure précédente de Thor était le mélange parfait de scènes d'action impeccables et d'humour amusant. À l'inverse, dans Love and Thunder, aucune blague n'est vraiment drôle. À l'exception d'un passage dans New Asgard que nous ne dévoilerons pas ici. Le reste des blagues va du casse-tête à l'inutile en passant par l'agaçant, et en particulier les deux chèvres. En effet, Toothgnasher et Toothgrinder ont un cri récurrent qui devient de moins en moins drôle. Ce n'était déjà pas drôle au premier cri, et ça ne le sera pas non plus au centième.

Il y a peu de qualités rédemptrices dans Thor : Love and Thunder. Christian Bale est génial, mais il est à peine présent dans le film. Tout comme Russell Crowe dans le rôle de Zeus, on remarque un mélange gonzo de Tommy Wiseau et de Jeff Bridges dans le rôle de The Dude.

Hemsworth est toujours excellent. Mais le matériel qu'on lui donne transforme son personnage et celui de Portman en une farce complètement ratée.  Et on peut le voir lorsqu'ils crachent tous deux une blague pas drôle après l'autre. Personne chez Marvel ne semble avoir donné de limites au nombre de blagues. Comme quoi chez les dieux Marvel, l’humour est plus fort que l’amour foudroyant !

Twitter

Love and Thunder : un manque criard au niveau esthétique et qualité

Le fait que le film soit affreux n'aide pas non plus. Surtout après des productions esthétiquement éblouissantes comme Eternals, Moon Knight, Doctor Strange in the Multiverse of Madness et Ms. Marvel.

Les scènes d'action n'ont aucune énergie et les effets visuels semblent inachevés. Aussi, la cinématographie de Baz est dépourvue de géographie et de style, qui rendaient les précédentes productions Marvel si cool.

Les défauts visuels sont encore plus apparents lorsque vous regardez le film en IMAX 3D. Notamment lors des scènes qui ont été tournées avec des caméras IMAX. Le film parait plus faux que tout ce que Marvel a fait jusqu'à présent. De plus, il témoigne d'un déclin manifeste au niveau de la qualité. Ce qui s'explique d'ailleurs par le fait qu'ils préfèrent produire plus de contenu aussi vite que possible, au lieu de prendre le temps qu'il faut pour chacun de leurs projets.

Et en tant que fan de longue date de Marvel et du MCU, notre déception a été incommensurable. Surtout avec tout le matériel que Waititi avait sur le bout des doigts pour faire de Love and Thunder le meilleur film Thor à ce jour.

⨭ de Stories

Newsletter